Politique

Résolution finale du Congrès National Ouanaminthe, une alternative viable pour résoudre la Crise haïtienne à partir du 7 février 2024.

Résolution finale du Congrès National Ouanaminthe, une alternative viable pour résoudre la Crise haïtienne à partir du 7 février 2024.

Après 10 jours de séances en ateliers virtuels et présentiels réunissant des délégués des 10 départements du pays et de la diaspora, le Congrès National Ouanaminthe pour une Nouvelle Haïti a enfin accouché d’une résolution finale fiable, viable et potable pour résoudre une fois pour toute, la Crise haïtienne sur le plan conjoncturel et structurel.

Sur le plan conjoncturel, la résolution finale du Congrès National Ouanaminthe pour une Nouvelle Haïti traite de la Gouvernance Politique du pays, en optant pour un régime bicéphale constitutionnel, avec un Président issu de la Cour de Cassation parmi les 3 juges régulièrement nommés et un Premier Ministre de Consensus tiré de la classe politique haïtienne et de la société civile.


Pour éviter trop de champs au Gouvernement de la Transition, la résolution finale du Congrès National Ouanaminthe pour une Nouvelle Haïti préconise un Organe de contrôle du Gouvernement ( OCG) pour contrôler les actions gouvernementales durant la période de la Transition qui doit durer 2 ans à partir de la démission du PM de Facto Ariel Henry.
Dans la feuille de route du Gouvernement de Transition dressée dans la résolution finale du Congrès National Ouanaminthe pour une Nouvelle Haïti, la sécurité et l’apaisement social sont deux axes prioritaires essentiels et l’organisation des élections en un temps record et opportun.


A moyen et long termes, la Résolution Finale du Congrès tient compte aussi de l’organisation de la conférence nationale souveraine, de l’élaboration d’un Pacte de Gouvernabilité, d’un Projet de société et d’un Plan de développement durable à l’horizon de 2025.


Pour faciliter l’application de la Résolution finale du Congrès National Ouanaminthe pour une Nouvelle Haïti, on a mis sur pied une commission de suivi et de Mise en œuvre pour entamer les démarches.

Ce qu’on puisse dire pour conclure, les organisateurs du Congrès ont promis d’organiser un évènement inédit dans l’histoire contemporaine d’Haïti, effectivement, ils ont tenu leur promesse en organisant le Congrès National Ouanaminthe pour une Nouvelle Haïti en date du 14 au 21 janvier 2024 dans un contexte socio-politique et sécuritaire très difficile, avec la volonté assidue, ils permettent à Haïti d’avoir une alternative viable, fiable et potable pour résoudre la Crise politique à la veille du 7 février 2024 qui doit être la fin du régime d’Ariel Henry au regard de l’accord du 21 décembre 2022, publié au journal officiel du pays, le Monniteur en date du 3 janvier 2023.

Donc, la société haïtienne peut être fière de la Résolution finale du Congrès National Ouanaminthe pour une Nouvelle Haïti qui a mis ensemble des organisations haïtiennes du territoire et de la diaspora pour apporter une solution viable et durable à la Crise haïtienne sans l’appui financier et l’intervention du blanc. C’est donc, effectivement une solution à l’haïtienne qui doit être appréciée et adoptée par toute la population haïtienne.

Credit Texte : Ulysse jean Chenet,
Responsable Communication du Congrès.
(509) 4183 9811 / 4458 0309

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button
Haitian Media Group

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker