Actualités

Port au Prince sous tension 24 heures après l’évasion spectaculaire du pénitencier nationale

Presque toutes les institutions étatiques situées à Croix-des-Bouquets se trouvent entre les mains des bandits. La prison civile,le commissariat, le tribunal de paix, la BNC, entre autres, ont été saccagées par les malfrats qui continuent d’agir comme bon leur semble, sous le regard impuissant ou complice du gouvernement. Les autorités de cette commune lancent un SOS pour évincer les bandits.


Des cadavres se sont éparpillés, hier dimanche, dans les différentes rues des villes de Croix-des-Bouquets, Tabarre et Port-au-Prince. Jusqu’à présent, les autorités ne sont pas en mesure de faire un bilan de la situation après les évasions dans les prisons civiles de Croix-des-Bouquets et P-au-P et des attaques armées contre les antennes de police.

À Tabarre, les autorités ont dénombré 10 morts alors qu’à Port-au-Prince, plus de 30 morts ont été constatés dans les différents quartiers, difficiles à identifier. Entre temps, les autorités ont attendu 24 heures pour décréter l’état d’urgence et un couvre-feu alors que les bandits avaient fait leur menace 48 heures avant et aucune disposition n’a été prise pour empêcher ces attaques.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button
Haitian Media Group

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker