Justice

Le juge haïtien Al Duniel Dimanche a récemment émis des mandats d’arrêt contre plus de 30 hauts responsables

Le juge haïtien Al Duniel Dimanche a récemment émis des mandats d’arrêt contre plus de 30 hauts responsables, y compris d’anciens présidents et premiers ministres, pour des allégations de corruption. Ces mandats sont liés à des soupçons de corruption impliquant le Centre National des Équipements (CNE) d’Haïti, qui est chargé de tâches telles que la construction de routes et le déblaiement de débris, en particulier après des tremblements de terre.

Parmi les personnes visées par ces mandats figurent les anciens présidents Michel Martelly et Jocelerme Privert, ainsi que les anciens premiers ministres Laurent Lamothe, Evans Paul et Claude Joseph, qui était au pouvoir lorsque le président Jovenel Moïse a été assassiné en juillet 2021. Les responsables accusés font face à des chefs d’accusation graves, y compris la corruption, la complicité de corruption et le trafic d’influence liés à l’affaire de corruption au CNE.

À ce jour, aucune des personnes mentionnées dans les mandats d’arrêt n’a été détenue, et certaines ont publiquement nié les allégations. L’ancien Premier ministre Claude Joseph, par exemple, a accepté de rencontrer le juge tout en rejetant toute association avec le CNE. La situation reflète un contexte plus large où il est rare que des hauts responsables haïtiens soient accusés, et encore moins jugés, de corruption.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button
Haitian Media Group

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker